CR samedi 17/10 et 24/10/2009

Publié le par Webmaster


 

Samedi 17/10/2009 :

Présents : 6 travailleurs

ASTI : Sylvie – Françoise – Christine - Gérard – Fred – Rémy – Jeanine – Ségolène (stagiaire) – A titre personnel : Antoine – Brigitte -

Réunion particulière et plus courte que d’habitude car elle se situait entre deux manifestations auxquelles les membres des collectifs avaient décidé de participer :

- « Solidarité avec les réprimés aux frontières », en relation également avec les évènements de Calais, organisée par le CRSP à 14h à la Victoire. Présence de membres du collectif de soutien et des travailleurs.

- A 18h, rassemblement à la passerelle Kawamata à l’appel du RESF 33 : soutien à tous les demandeurs d’asile se trouvant à la rue mais aussi à tous les déboutés du droit d’asile, les étrangers isolés, les réfugiés et les sans abri. La plateforme « des demandeurs d’asile à la rue » a été signée par de nombreux partis, asso, orga et personnalités politiques. Des panneaux et figurines furent installés sur le pont et des tracts informatifs distribués, afin de sensibiliser la population à cette problématique.

Lors de notre courte réunion de 16h nous avons néanmoins abordé les sujets suivants :

- Le rendez-vous à la préfecture du 21/10/2009 où nous déposerons 4 nouveaux dossiers et demanderons des infos sur ceux qui l’ont déjà été.

- La lenteur avec laquelle la préfecture traite les dossiers et notre difficulté à obtenir rendez-vous et informations précises.

- L’actualité des grèves des travailleurs sans papiers parisiens.

 

 Constats local et national de blocage des préfectures face aux demandes de régularisation par le travail. Constat d’une nécessité d’action locale dont les motifs concordent donc pleinement avec ceux qui ont conduit aux mouvements parisiens même si l’on ne peut comparer les possibilités d’agir qui nous sont ouvertes à celles de Paris.

 

Samedi 24/10/2009 :

Présents : 7 travailleurs + 3 amis les accompagnant

ASTI : Françoise – Christine – Jeanine – Sandrine (nouvelle bénévole aux PJ) – A

titre personnel : Antoine – LDH : Jean-Claude – Verts : Marie-Line

 

Compte rendu du rendez-vous à la préfecture du 21/10/2009 :

 

- Dossiers : 4 nouveaux dépôts

3 autres dossiers réactualisés ou précédemment déposés et complets « devraient » être transmis à la DDTEFP dans la semaine. A noter que pour certains dossiers (parmi ceux-là ou d’autres), c’est la 3ème ou 4ème fois qu’on nous le dit et AUCUN d’eux n’est à ce jour parvenu dans ses services depuis plus de deux mois. Nous resterons donc vigilants cette semaine et nous nous assurerons de la véracité de ces nouvelles affirmations.

 

- Déroulement du rendez-vous et infos données :

+ 14 personnes présentes pour le RV. Seules ont été reçues, avec les accompagnateurs de l’ASTI les employeurs, les 4 qui déposaient un dossier. Les autres sont restées dans la rue devant le commissariat mais M. Juzanx a accepté de faire le point sur leur situation.

+ Requêtes-infos dispensées par le personnel de la préfecture :

 Mme Jaffray, directrice de la Réglementation et des Libertés Publiques a réagi face au nombre trop élevé de personnes présentes. Elle souhaite préférable que les RV soient plus fréquents ! Face à l’explication que nous avons donnée de la difficulté à joindre les personnes concernées de la préfecture et à obtenir un RV, une adresse mail a été proposée aux accompagnateurs pour prendre à l’avenir ces RV…….

 Rappel que c’est la préfecture qui examine d’abord le droit d’accès au séjour du travailleur avant de transférer le dossier à la DDTE. Ok, mais plus aucun ne l’est depuis fort longtemps.

 

 Les nouvelles de l’avancement des dossiers seront données à l’ASTI et non aux travailleurs qui se présentent seuls au guichet. De même que les compléments de dossiers doivent être apportés par les travailleurs accompagnés par des personnes de l’ASTI. Points qui ont naturellement fait débat pour diverses raisons. Interrogation : quel choix avons-nous face à cette demande de la préfecture qui ressemble à une injonction ???

 Des discussions sont en cours à la préfecture avec la direction du travail en ce qui concerne la liste des pièces à transmettre avec le dossier. Il y en a déjà une : que doit-on comprendre, de quoi s’agit-il ?

 Pour les dossiers concernant les algériens : le préfet va prendre une position de principe (???). Ils ne sont donc pas transmis à la DDTEFP mais gardés sous son propre coude.

! IMPORTANT : pour tous les dossiers qui ont été signalés comme devant être réexaminés par la préfecture, chaque travailleur doit donner signe de vie même s’il ne parvient pas à fournir toutes les réactualisations demandées (par lettre, partie pièces demandées …). Sinon le dossier risque d’être classé sans suite !

 Quant à ceux qui ne parviennent pas à obtenir un nouveau contrat de travail ou ont un emploi hors métiers en tension, il leur est conseillé de changer l’angle de leur demande d’admission exceptionnelle au séjour (considérations humanitaires, en raison de leur présence en France depuis des années etc…) au lieu de rester sur celui de régularisation par le travail.

 Deux des nouveaux dossiers déposés ont été considérés comme incomplets parce que l’employeur ne présente pas de preuve de sa recherche sur le marché local (lettre à Pôle Emploi, demande sur Internet…). Ca vient de sortir ! Certes, cela était demandé dans la liste des documents devant composer le dossier, mais n’avait jamais été jusqu’à présent exigé.

 

Bref, beaucoup d’exigences donc, de modifications des modalités par rapport à celles qui existaient auparavant et toujours, toujours des réponses qui n’en sont pas.

 

Décision d’un appel à tous les syndicats, organisations et associations :

- Les dossiers n’avancent pas, la préfecture traîne des pieds à tous les niveaux (RV – informations – circuit préfecture/DDTE…), elle pose des conditions de plus en plus contraignantes.

- Nationalement, il y a les grèves à Paris, la lettre de rappel du 1er octobre des syndicats et orga nationaux à F. Fillon (diffusée en pièce jointe dans le CR du 10/10).

Il nous semble, par conséquent, que le contexte se prête à une relance et à une convergence des actions concernant les travailleurs sans papiers.

Dans un premier temps, nous ferons une lettre à tous les syndicats, organisations et associations bordelais pour que nous y participions tous activement : elle est en cours de préparation et sera envoyée après les fêtes de la Toussaint.

 

Antoine a créé un blog spécifique sur le Collectif des Travailleurs Sans Papiers Bordelais. Il est nouveau-né mais déjà bien fourni : http://travailleurssanspapiersbdx.over-blog.com/ (cliquez sur ce lien pour l’atteindre). Tout enrichissement, apport, suggestion etc … sont les bienvenus !

Pour les Collectifs

Jeanine

 

 

RV samedi prochain, 31 octobre 2009 – 16h –

 

locaux de l’Asti - 10 rue Causserouge - Bordeaux

Publié dans Comptes Rendus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article