CR du samedi 8 mai 2010

Publié le par Webmaster

Présents :13 travailleurs du collectif - Soutiens : Françoise, Christine, Fred, Janine, Brigitte, Gérard, Sylvie (ASTI), Marie-Line(les Verts) Antoine , Soraya (à titre personnel) 


1) compte-rendu du dernier dépôt en préfecture lundi 3 mai : nous avions rendez-vous à 10h et nous avons pu déployer la banderole devant les cameras de FR3 , TV7 . Une vingtaine de personnes étaient présentes

81869 12967515 460x306

Photo de Laurent Theillet pour Sud Ouest (article du 4mai)


4 nouveaux dossiers ont été déposés. 2 ont reçu une attestation de dépôt et sur présentation d’'un justificatif de domicile devront se voir remis un récépissé de demande de titre de séjour-

le 3ème avait un contrat de travail et un employeur dans les Landes et se posait le problème de la compétence de la préfecture de la Gironde. A suivre ...

le 4ème n’a pas eu d'’attestation car une OQTF était encore contestable devant la Cour d’Appel Administrative.

Des précédents dépôts évoqués lors de l’'entretien avec le chef du service de l'immigration, il a été dit que deux personnes avaient obtenu une régularisation au titre vie privée et familiale ; un troisième dossier a été transmis à la direction du travail pour la délivrance d’une autorisation de travail, ce qui est un signe favorable.

Il se confirme que la préfecture exige un justificatif de domicile pour délivrer un récépissé.

Un rendez-vous a été pris le 21 mai prochain :3-4 dossiers seront sans doute présentés.


2) prochaines rencontres du collectif

-pas de réunion le samedi 15 mai

- rendez-vous à l’ASTI samedi 22 mai à 16heures pour aller ensemble à la fête de l’Huma de Villenave d’Ornon.


3) Fête de RESF le samedi 5 juin 19h à saint Michel : La participation du collectif est prévue


4) nouvelles nationales : Antoine évoque l'’action des grévistes de Paris : Woerth doit prendre RV avec les onzes organisations à l'initiative du mouvement de grève)


La marche Paris-Nice des 85 sans papiers qui doit arriver à Nice au moment du sommet des chefs d’Etats africains, rencontre un accueil favorable dans les villes. Elle est médiatisée au niveau local mais c'est un grand silence médiatique au niveau national.

Publié dans Comptes Rendus

Commenter cet article