CR du 24 avril 2010

Publié le par Webmaster

Présents : 13 travailleuses et travailleurs. Soutiens : Hélène et André (AC ! Gironde), Jean Claude (LDH), Marie Line (Verts), Frédéric et Gérard (Asti), Antoine.

 

 

Rassemblement à la victoire. Nous revenons sur notre actualité récente et le rassemblement hier après midi à 14h à la victoire à l’initiative de Collectif et des syndicats CGT, Solidaires et FSU. Nous étions une petite centaine de participants. Il y avait une présence visible des syndicats coorganisateurs grâce aux drapeaux. Des élus étaient là également : Martine Alcorta nouvelle élue Verts au Conseil régional, Naïma Charaï, Cecile Barateau assistante parlementaire de Mme Delaunay, M. Paris. Il faudra penser à actualiser et compléter la liste de soutien des élus avec les nouveaux élus européens et régionaux.

Antoine a pris la parole pour rappeler les raisons de ce rassemblement (l’escalade répressive envers les Sans Papiers). Françoise a ensuite expliqué en quoi le projet de loi sur la énième  réforme du CESEDA préparait une loi hautement répressive (une loi d’exception?) à l’encontre des étrangers vivant dans notre pays.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers une agence d’intérim qui se trouve près de la victoire pour l’occuper symboliquement en s’installant devant sa vitrine avec la banderole et une cinquantaine de manifestants pendant une demi heure et en distribuant des tracts expliquant à la population cette action

manif23042010

Il s’agissait pour le Collectif et les syndicats coorganisateurs de rappeler la situation des intérimaires sans papiers précaires parmi les précaires et sans espoir de régularisation.

L’écho dans les média s’est traduit par un micro article peu informatif dans Sud Ouest le lendemain mais surtout par un reportage complet et intéressant d’une journaliste de France Bleu Gironde, diffusé par morceaux le lendemain.

 

Audience. Mardi 20 avril, Frédéric président de l’Asti, Mme Delaunay et sa collaboratrice parlementaire Cécile Barateau, M. Mamère et son assistante parlementaire Anne-Laure Fabre-Nadler, ont été reçus par la Secrétaire Générale du préfet Schmitt, Mme Dilhac, en présence de M. Juzanx, chef du service des étrangers.

Il s’agissait pour la délégation de venir défendre la situation, qui semblait bloquée, de 3 travailleuses et travailleurs du Collectif. Les services de la préfecture ont trouvé une solution pour Landu et Mokhtar qui vont recevoir un titre de séjour d’un an. La situation de Sylvia n’est malheureusement pas encore solutionnée.

 

D’autres bonnes nouvelles. Des travailleurs sont passés à la réunion cet après midi pour nous informer qu’ils ont obtenu des titres de séjour : Aradjabu, Léon et Babacar. Cette semaine fut donc faste.

 

Rendez-vous. Nous avons 4 nouveaux dossiers prêts à être déposés. Cela se fera lundi 3 mai à 10h. Nous invitons les soutiens à se rassembler devant la Préfecture, rue Castéja à cette heure là.

 

 

       Nous appelons tous les soutiens – associations, partis politiques, syndicats, sympathisants

                                                à appuyer ces dépôts collectifs en participant à :

UN RASSEMBLEMENT LUNDI 3 MAI 2010 - 9H 45 - DEVANT LA PREFECTURE-CASTEJA

 

 

Contrôle. Macine, un travailleur du Collectif, en train de constituer un dossier, a eu chaud ! Il a été contrôlé et arrêté cette semaine à la gare et conduit jusqu'à l’aéroport. Ils ont consulté son dossier, ont vu qu’il y avait une procédure judiciaire en cours et l’ont relâché.

 

Marche des Sans Papiers. Début mai doit commencer une marche Paris-Lyon-Nice de sans papiers membres du « Ministère de la Régularisation de Tous les Sans-Papiers » qui regroupe tous les collectifs de sans-papiers d'Ile de France.

Elle doit arriver à Nice à la fin du mois de mai au moment de la réunion internationale des chefs d’Etats africains à l’occasion du 50ème anniversaire des indépendances des anciennes colonies françaises d’Afrique Noire.

On suit cette actualité. Cliquez ici pour en savoir plus : http://parisseveille.info/conference-de-presse-sur-la-marche,2145.html

 

1er mai. Tous derrière la nouvelle banderole Collectif / CGT / Solidaires / FSU / UNSAA « ils bossent ici, ils vivent ici, ils restent ici, régularisation! » 

Antoine relance par texto les travailleuses et travailleurs qui sont passés par le Collectif pour être nombreux à tenir la banderole. Les soutiens sont bien sûr chaleureusement invités à défiler nombreux à leurs côtés.

 

       Nous appelons tous les soutiens – associations, partis politiques, syndicats, sympathisants

                                                                      le 1er mai 

                     A DEFILER AUX COTES DES TRAVAILLEURS DU COLLECTIF

                                                        ET LEUR BANDEROLE

                              « ils bossent ici, ils vivent ici, ils restent ici, régularisation ! »

 

 

 

Prochaine réunion

Samedi 8 mai

17h

Asti

Publié dans Comptes Rendus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article